dimanche 24 mars 2013

Les outils que j'utilise - Présentations dans un document: slideshare

Il est facile pour certains de produire des présentations avec Microsoft Powerpoint ou OpenOffice Impress. Mais c'est encore un autre chose de la publier et que d'autres puissent la regarder aisément. Sans se poser la question d'obtenir le logiciel nécessaire pour le visualiser.

Alors comment faire pour que tous puissent la regarder avec un simple browser web?

J'ai découvert Slideshare (appartenant à LinkedIn) sur plusieurs blogs. J'ai créé mon compte, téléchargé ma première présentation pour tester et parfait la présentation était prête à la visualisation. Très simple à faire, et vraiment pratique pour regarder.

Alors j'ai fait une présentation pour comprendre qui enregistre et qui définit les noms de domaine, question hautement importante sur Internet.



Contenu: Agrégation vs Curation vs Création

En français (et bien sûr en anglais),  je vois souvent ce terme de curation dans le contexte de génération de contenu. Un article en anglais de Jessie Zubatkin m'explique enfin les subtiles nuances utilisées en marketing du contenu.

 L'agrégation d'informations consiste à faire la collecte d'informations de façon exhaustive (enfin ce n'est pas vraiment possible aujourd'hui!) sur un sujet, une personne, un livre, un domaine, ... C'est généralement effectuée par un robot, une machine, un serveur... il n'y a pas de commentaire, ni de structure particulière. C'est similaire aux résultats que retournent un engin de recherche.

Je me rappelle encore le début du WWW, en 95 (les débuts d'Altavista), où les fournisseurs d'accès étaient à la recherche de sites web interessants à mettre sur quelques pages web pour leur clients, Internet était alors principalement utilisé pour la messagerie. (ci contre une page de fin 97 (avant Google) avec des pages thématiques regroupées par la webmaster, espérant générer du trafic sur le site du fournisseur d'accès. Il était beau le logo.)

La curation d'informations n'est autre que la collecte d'information sur un sujet donné par quelqu'un. Ca peut être une bibliographie pour un document scientifique, ou alors une recherche par un collégien qui a un exposé à faire sur Jules César pour lundi, et qui panique ses parents le dimanche soir! Donc il y a sélection de documents appropriés et  ciblés pour une utilisation particulière.

Entre nous ce terme de curation n'a rien de français, et est directement emprunté à l'anglais. Ne disions-nous pas recherche documentaire dans le temps? En fait le terme vient du mot anglais "curator" qui signifie gardien de musée et des oeuvres qui y sont gardées. On voit aussi le mot curateur qui désigne aujourd'hui la personne qui fait de la curation, et qui partage le résultat des ses recherches.

La création est bien connue de tous les bloggueurs, pour la publication d'articles intéressants et captivants. Evidemment il faut la belle photo qui décrira bien le sujet de l'article, (qui fait partie de la curation :-)) et le texte léger et piquant pour retenir l'attention du lecteur. Ce lecteur qui ne passera pas plus de 3 minutes sur ce patron de couture qui m'a pris plus de 2 jours de travail pour arriver à un résultat médiocre aux yeux de tous, mais oh combien précieux aux yeux de sa créatrice! (tout le contraire de ce que l'on désire n'est ce pas?). Bon peut-être pas puisque c'est l'honnêteté qui prime aujourd'hui...

Il est bon de combiner l'aggrégation (l'utilisation d'un robot de recherche) avec la curation (la sélection ciblée de contenus sensés) pour permettre la création de contenus de qualité. Mais la petit histoire qui apprend quelque chose et qui divertit l'audience, fera la réputation du bloggueur.

jeudi 14 mars 2013

Google Reader ferme au 1er Juillet 2013! Au secours

Au secours, comment vais-je pouvoir lire mes blogs préférés si Google Reder ferme? Paraitrait-il que son utilisation est en baisse. Pas chez moi, en tous cas!
Mais qu'est ce qui se passe chez Google?

Avant, j'utilisais Feedreader mais avec le nombre de feeds que je suis, Feedreader commençait à me générer beaucoup d'erreurs, jusqu'à son total arrêt de fonctionnement sur mon PC. Ce qui avait provoqué ma migration sur Google Reader, dont j'étais très contente.

Cette décision de Google risque de remettre en question le modèle du gratuit... Comment faire confiance à Google, si en moins de 3 mois, un de leurs outils ferme simplement? La confiance dans le géant va vaciller, mais pas plus? En tous cas, ça va remettre en question pas mal de décisions en clientèle cette annonce! Qu'est ce qui me garantit que demain, Google ne va pas arrêter tel produit pour se concentrer sur tel autre? Encore une raison de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier! Et de nombreux produits existent sur le marché pour satisfaire tous les besoins et toutes les bourses. Alors arrêtons de favoriser Google avec ses produits gratuits, pour la simple raison qu'ils ne sont pas mal et gratuits.

Enfin il y a des alternatives, et certains ont déjà des pages spécifiques qui expliquent comment migrer de Google Reader vers leur outil comme Feedly. Quels sont vos plans et quel outil allez-vous utiliser?
Et c'est trop simple de migrer!

PS: J'ai essayé feedly, juste une extension à installer sur Firefox, il faut autoriser Feedly à voir les infos de Google, et voilà tous mes blogs habituels sur mon écran d'ordinateur avec un nouvel interface, la transition est totalement intuitive et prend 10 secondes chrono.  Pour les iDevices il suffit d'installer une application gratuite. Alors est ce que Feedly va survivre à cette annonce de Google? Parce que tous les utilisateurs de Google veulent une solution pour un de leurs outils préférés!

mercredi 13 mars 2013

Les outils que j'utilise - Backup de son blog

Que de belles photos et de beaux textes sur les blogs que je parcoure régulièrement. Mon blog de couture contient mon évolution en couture et toutes mes réalisations pour les différents anniversaires auxquelles mes filles sont conviées. C'est une sorte de livre de mes progrès, que je n'aimerais pas perdre.

Mon blog de couture est sur la plateforme Blogger. Pas de soucis,  le backup de mon blog est totalement intégré dans la plateforme, il suffit de suivre les menus Paramètre puis Autre, Exporter le blog, Télécharger le blog. Vous récupérez un fichier XML que vous pouvez stocker régulièrement sur Dropbox. Il faut également aller dans le menu Modèle, Modifier le modèle et sauver le contenu dans un fichier (par exemple un mail à vous-même ou un fichier texte).

Encore faut-il se rappeller de faire cette manipulation régulièrement, comme tous les mois (j'accepte de perdre 4 ou 5 articles que je viens d'écrire et que je peux facilement recréer).

La plateforme Wordpress semble avoir tout ce qu'il faut pour sauvegarder son contenu. Je n'ai pas encore d'expérience avec cette plateforme. J'ai ouvert un blog sous wordpress.com, mais l'expérience de base ne m'a convaincue,et je ne suis pas restée.

Si votre blog n'est pas sur Blogger, ni sur Wordpress, comme mon blog d'opinions (que je tiens depuis 2005) qui est sur canalblog.com, alors le problème est entièrement entre vos mains. J'ai longtemps utilisé un outil gratuit HTTrack. C'est un logiciel libre qui peut être installé sur tous les ordinateurs (PC, Mac et Unix). Il n'est pas facile à configurer et avec un blog de grande taille, le travail se révèle délicat.




En effet le logiciel peut aussi bien sauvegarder les seules pages du blog lui-même, mais aussi tous les liens qui sont contenus dans ses pages. Par exemple un lien vers un autre site web risque d'entrainer la sauvegarde de cet autre site web, ainsi il faut bien définir la profondeur des liens internes et externes souhaités. Il faut donc bien comprendre la terminologie (même en français!). Un changement de paramètre mineur (profondeur de 2 au lieu de 1, va impliquer une sauvegarde totalement différente. Ce logiciel est aussi bien utilisable sur un blog que sur un site web classique.

Voici encore un argument de plus pour choisir une plateforme solide pour ouvrir un blog. Ce précieux facteur de la sauvegarde doit être un de vos critères dans le choix de la plateforme de blog.

PS: Il existe d'autres logiciels payants comme BackupMachine.com, qui permet de sauvegarder un site Drupal ou même MySQL, pour autant que vous ayez un accompte FTP.  Le site promet des sauvegardes hebdomadaires pour 5 dollars par mois ou quotidiens pour 10 dollars par mois. Je n'ai pas d'expérience pour l'instant.

mardi 12 mars 2013

Les noms de domaine et les adresses IP

Voilà une présentation pour être capable de comprendre les noms de domaine et leurs enregistrements, leurs définitions. C'est le résultat d'une discussion avec un novice d'Internet, ça ne fait pas de mal de mettre par écrit cette échange explicatif. Maintenant vous comprendrez mieux où est placé le serveur de votre nom de domaine.

 

Pour expliquer la différence entre les adresses IP publiques et privées, voici une autre présentation. Il y a d'ailleurs une autre présentation intéresssante sur DARPA sous ce compte.

samedi 9 mars 2013

Les outils que j'utilise - WeHeartIt contre Pinterest

J'ai beaucoup entendu parlé de Pinterest mais je n'ai pas accroché au premier regard.

- J'ai donc commencé avec WeHeartIt, un autre outil qui fait exactement la même chose mais dont les explications étaient manifestement plus claires, enfin pour moi!Si une image vous plait sur une page, vous appuyez sur le petit bouton et toutes les images de la page sont encadrées en rose, vous pouvez alors sur cette même page, documenter votre trouvaille. Pratique et clair.

J'ai donc commencé une collection d'images avec des sets sur tous les sujets du bricolage, de la couture et de la cuisine. Mais il n'y avait pas beaucoup d'actions sur le site lui-même, je reçois des messages régulièrement our m'inciter à y revenir. La traduction en français pèche un peu (la sourie!), bon au moins il y a un essai de traduction.

Je continue à utiliser WeHeartIt pour mon bricolage, ma base d'images est nettement plus importante. J'aime le site qui n'est pas très attractif. La politique des fondateurs (un brésilien) de WeHeartIt me plait également (ne pas diluer le capital de la compagnie mais parier sur une expansion maitrisée).

- Ensuite il y a eu Evernote, j'ai installé sur toutes les plateformes de la maison, ... mais je n'ai pas du tout accroché et je n'ai pas utilisé plus que la journée d'installation. Pourtant le petit éléphant du logo est mignon et attire le regard. Les fonctionnalités de Evernote sont beaucoup plus nombreuses que juste la fonction images.

- Finalement je me suis raisonnée et j'ai plongé mon nez dans Pinterest. La première fois je ne comprenais pas comment faire un Pin, je savais juste repinner une image déjà pinnée  par quelqu'un d'autre. Je n'avais pas compris comment installer le bouton PinIt. Pas très utile, mais des amis autour de moi paraissaient à l'aise...

Aujourd'hui ça va beaucoup mieux, toutes les plateformes de la maison ont l'application installée, mais ce n'est pas encore parfait. J'ai enfin installé le fameux bouton sur Safari sur l'iPad seulement hier, et encore! avec l'aide de ma Grande Puce de 12 ans, quelle honte! Vraiment pas pratique à faire (je ne vous dis pas, le cut and paste sur iPad, c'est l'enfer) et les explications ne sont pas lumineuses.

Je n'aime pas la façon dont Pinterest fonctionne:
  • quand on veut pinner une photo, alors toutes les photos de la page sont affichées (sans le texte, ni le contexte!) et réduites en taille. Suivant la taille de la page sur certains blogs, ça peut prendre du temps de retrouver l'image en question.
  • sur une page, si plusieurs photos vous intéressent, alors vous devrez faire une photo à la fois et passer à travers le processus cité ci-dessus, pour chaque photo.

Bon point, tout de même, depuis quelques semaines j'ai une dizaine de tableaux, des gens qui suivent des tableaux spécifiques (les smokers, un intérêt de mon mari, mais les produits manquent encore en Europe) et l'animation autour des pins est amusante.

Pourtant certaines choses me gênent avec Pinterest:
  • je pinne toujours l'image originale, depuis que j'ai compris comment ça fonctionne.  Le trafic généré bénéficie ainsi au producteur de contenu, pas au pinner compulsif. 
  • je ne peux pas pinner depuis Facebook, certains contenus existent uniquement sur Facebook et j'aimerai bien pouvoir y revenir plus tard! Je peux le faire avec We Heart It et surtout quand c'est mon contenu personnel!
Il y a bien sûr des trucs et astuces pour produire des images que d'autres voudront pinner.  Et ainsi générer plus de trafic sur son contenu.

Conclusion

Pinterest est un outil qui génère beaucoup d'intérêt de la part des utilisateurs, et entre eux. Les investisseurs s'y intéressent également de très près puisqu'ils peuvent investir dans Pinterest, alors que WeHeartIt ne veut pas d'investisseurs supplémentaires.

Malgré un outil moyennement abouti techniquement, la fonctionnalité de Pinterest prime sur les inconvénients d'utilisation et la communauté enchante. Le monde du social marketing n'a d'yeux que pour Pinterest... dommage.

Les blogs que je lis régulièrement - TED, Heidi Cohen, Seth Godin, Scoop.it

 J'ai commencé mon blog de cuisine en 2005 après avoir lu les blogs pendant 6 mois.  Aujourd'hui c'est un blog d'opinion plus qu'un blog de cuisine, et je le tiens toujours avec plaisir en publiant à peu près 2 articles par mois. Puis j'ai fait de la poterie et démarré un blog de poterie, mais pas facile de photographier les étapes avec les mains dans l'argile. Aujourd'hui j'ai un blog de couture qui me permet de documenter mes réalisations en couture depuis plus de 2 années. Je prends confiance au fur et à mesure et je me suis mise à publier quelques tutorials appréciés.

Au niveau plateforme de blogging, j'ai commencé sur canalblog.com en 2005, aujourd'hui j'apprécie Blogger avec tous les produits satellites qui rendent l'expérience blogesque bien plus agréable. Quand je travaillais, il y a plus de 12 ans, c'était dans le domaine informatique Unix, puis à partir de 1994, ce fut Internet du coté fournisseur d'accès. Après 12 années avec les enfants, je recherche un domaine qui me permette de combiner toutes ces connaissances et de nouvelles.

Aujourd'hui de nombreuses PME désirent (ou plutôt se retrouvent forcer de) rentrer dans une logique Internet et ont besoin d'aide. Dans cette optique, de nouveaux horizons s'ouvrent devant moi. Alors j'ai plongé dans le monde de l'information online, et je me retrouve à ajouter de nombreuses catégories dans mon compte Google reader.

Le premier site qui m'a introduit à plein de sujets sur le social marketing: Scoop It. Il suffit de choisir les bonnes catégories qui m'interessent, et tous les matins, je reçois un message avec les liens vers de nouveaux articles. Dans chaque catégorie une personnalité différente se charge de compulser des sujets d'intérêt.

J'ai vu Seth Godin pour la première fois, sa tête chauve avec des lunettes de couleur, sur TED.com.  Son discours m'a plu et maintenant je lis avec plaisir ses articles courts et quotidiens qui me ravissent. Beaucoup d'éthique, de l'humour et de l'imagination, je le lis régulièrement avec le sourire.

Un autre blog avec une figure forte, le blog de  Heidi Cohen a particulièrement attiré mon regard, un article par jour, des sujets pointus, bien documentés et pragmatiques. Je sais que ses articles vont me permettrent de clarifier mes idées et de mettre en place des actions bien précises.


J'aime écrire mais plutôt du coté technique, comment faire, comment procéder, et je tombe sur un blog qui s'intitule Ecrire pour le web, un titre accrocheur pour une identité graphique limitée. Le contenu est roi et j'apprends beaucoup grâce aux différents contributeurs. Et pour une fois c'est en français, il est tellement facile de se laisser submerger par les blogs en anglais.

Chaque jour, je surfe et je découvre de nouveaux blogs, je les suis avec Google reader. Petit à petit, c'est plutôt un blog ou un autre qui retient mon attention. Petit à petit, je me promène dans ce nouveau domaine avec plus de confort, je me familiarise avec le vocabulaire. Et je viens de tomber sur les 14 bloggers à remarquer en 2013, alors j'ai toujours de quoi renouveler mes lectures.

Mes 1000 adresses de messagerie

Il arrive que votre adresse de messagerie s'égare dans de mauvaises mains. Et alors l'accumulation de spam commence. Difficile de contenir le flow des messages comme "Travail à domicile facile" ou "Online Pharmacy" ou plus récemment "vore facture EDF n'a pas été payé".

Alors j'ai des adresses de messagerie multiples, en fait j'en ai autant que de services auxquels je m'abonne.

Comment faire: rien de plus simple, il suffit de choisir un nom de domaine qui vous convienne ou simplement un de vos noms de domaine enregistrés mais non utilisé, et vous définissez une étoile sur les alias. Ainsi toutes les adresses de messagerie du style edf@nomdedomaine ou picard@nomdedomaine arrivent tous au même endroit, dans ma boîte aux lettres de base, aujourd'hui un compte Google Mail.

Quand je nettoie ma boite Spam, il me suffit de trouver quelle adresse email est utilisée pour savoir qui a laissé s'égarer mon adresse de messagerie. Alors je peux soit filtrer par défaut cette adresse de messagerie, soit me plaindre au service incriminé, soit pleurer et laisser Gmail continuer à faire son travail de nettoyage de spam. En fait je ne fais généralement rien, mais si un message me semble suspect et est arrivé sur cette adresse de messagerie normalement utilisée par le spam, je sais tout de suite quoi en faire, le jeter aux oubliettes.

Ca me permet d'avoir une adresse email par service auquel je m'inscris, sans avoir à la crééer.  J'ai ainsi un identifiant unique pour chaque service, et je peux adapter mon mot de passe suivant l'identifiant, en combinant le nom du service, un mot clé et un chiffre.

Nouveau blog pour nouvel intérêt

J'ai besoin d'un endroit pour partager mes trouvailles dans ce nouveau domaine qui m'interesse depuis peu. Le web change de visage avec les dernières innovations techniques. La vidéo et le mobile prennent de plus en plus d'importance pour l'utilisateur d'Internet. Les compagnies traditionnelles ont besoin d'une présence intelligente et cohérente pour espérer capturer des lecteurs, et surtout les transformer en clients. Une connaissance de ce marché du marketing social est capitale pour progresser sur la toile.

Rien de bien nouveau mais des idées regroupées sur ces pages, en français. Le contenu est ROI alors pourquoi pas un résumé de mes lectures ecclectiques, pour tous. C'est aussi pour moi une façon de retrouver cet article particulier, qui prônait que le contenu est roi mais que seul la conversion en acte d'achat est importante au bout du compte. Au bout de quelques semaines, je ne sais plus où je l'ai lu, alors que si je le référence ici, je le retrouverai et j'aurai fait profiter mes lecteurs de cet article intéressant.

Je ferai aussi  des résumés de mes expériences avec tel ou tel outil. Par exemple comment utiliser tel ou tel éditeur de vidéo, une découverte en ce moment. Ou alors mes impressions face à des outils de tous les jours comme les outils pour pinner des images, avec un recul suffisant à l'utilisation.

J'essaierai que ce blog ne soit pas un fourre-tout désordonné, mais un livre avec différents chapitres bien indéxés et catalogués. En espérant vous voir nombreux sur ce nouveau blog, vous pouvez me retrouver sur mes deux autres blogs: Couture à la maison, mes expériences en couture et La vie au jour le jour .. avec deux filles, mon blog d'opinions, pas toujours très poli.